National Housing Day blog_header

Réflexions sur la Journée nationale de l’habitation

17 Nov 2022

Par Leah Blunden, CHRA Communications Manager

 

La Journée nationale de l’habitation arrive à grands pas et le besoin de logements abordables est plus urgent que jamais. Les gens à travers le pays ressentent les effets de la hausse de l’inflation, des taux d’intérêt et des loyers. Le coût de la vie augmente rapidement pour les personnes de tous les milieux. L’objectif de l’ACHRU est de s’assurer que chaque personne qui vit au Canada a le droit à un logement sûr, abordable et approprié. En cette Journée nationale de l’habitation, nous réfléchissons à ce que nous devons faire pour que notre objectif devienne réalité.

 

Qu’est-ce que la Journée nationale de l’habitation ?

La Journée nationale de l’habitation a commencé en 1998, lorsque le Toronto Disaster Relief Committee (TDRC) interpelle tous les ordres de gouvernement afin qu’ils déclarent que : « les sans-abri constituent un sinistre national qui nécessite une intervention humanitaire d’urgence ». Plus tard, en octobre de la même année, le TDRC publie la State of Emergency Declaration: An Urgent Call for Emergency Humanitarian Relief & Prevention Measures. Par la suite, le conseil municipal de Toronto adopte une proposition d’appui à cette déclaration. Le 22 novembre 1998, le Caucus des maires des grandes villes de la Fédération canadienne des municipalités fait de même. La Journée nationale de l’habitation rend hommage à cette déclaration. Presque un quart de siècle plus tard, le désastre s’est aggravé et nous subissons toujours une crise du logement et de l’itinérance.

 

Comment lutte l’ACHRU pour faire avancer la cause du logement communautaire

Des éditions antérieures de la Journée ont souligné que le Canada était le seul pays du G 8 sans stratégie nationale du logement. Depuis le lancement de la Stratégie nationale du logement (SNL) en 2017, ce n’est plus le cas. Toutefois, il y a encore beaucoup à faire pour atteindre les objectifs de la Stratégie qui visent à réduire les besoins impérieux en logement, à augmenter le nombre de logements abordables tout en préservant le parc existant, et à réduire de moitié l’itinérance d’ici 2030.

Plusieurs recommandations de l’ACHRU, énoncées avant la SNL, sont contenues dans cette stratégie qui continue d’être modifiée avec de nouveaux programmes et de nouvelles politiques. La plupart de nos Communications parlementaires et gouvernementales  portent sur les améliorations potentielles des programmes de la SNL pour faciliter l’augmentation de logement communautaire et la préservation du parc existant pour nos membres et le secteur du logement communautaire dans son ensemble.

 

Revendications prioritaires pour un secteur du logement communautaire durable

Le logement communautaire constitue la clé d’un Canada équitable, inclusif et abordable pour toute sa population. Le climat économique actuel fait du logement un enjeu prioritaire pour le public et pour les fonctionnaires fédéraux.

L’ACHRU s’engage avec ses membres et ses partenaires du secteur à dialoguer avec les élus fédéraux sur les grands enjeux du secteur du logement communautaire. Cet automne, nous avons publié notre Plan directeur pour le logement, un document de politique qui aidera à orienter les efforts de défense des intérêts de l’ACHRU au cours de la prochaine décennie. L’équipe de l’ACHRU a consulté ses membres afin de déterminer les priorités urgentes suivantes à partir des recommandations du Plan directeur qui seront à l’avant-plan de nos efforts de défense des intérêts dans l’avenir :

 

La création d’un centre de logement autochtone urbain, rural et nordique (URN) entièrement financé, qui élabore et met en œuvre la stratégie de logement autochtone URN.

La Stratégie nationale du logement de 2017 n’a pas inclus de stratégie ou de plan pour résoudre les besoins impérieux de logement des peuples autochtones en milieux urbains, ruraux et nordiques (URN). Il manque manifestement une approche globale de l’habitation autochtone en milieux URN qui permettrait d’éliminer l’écart entre les ménages autochtones et les ménages non-autochtones sur cette question. Les besoins impérieux en logement parmi les ménages autochtones (18,3 %) sont beaucoup plus grands que chez les familles non autochtones (12,4 %) et continuent d’augmenter en l’absence d’une stratégie URN. Adopter une stratégie du logement pour les Autochtones, par les Autochtones, administrée par une organisation dirigée par des Autochtones, qui représente les besoins spécifiques des fournisseurs de logements autochtones en milieux URN en collaboration avec les autres gouvernements et intervenants, constitue un pas essentiel envers la réconciliation. L’ACHRU appuie les organisations autochtones de logement, à travers le Caucus autochtone, pour faire avancer cette cause. Cette semaine, notre personnel se trouve à Vancouver pour une réunion nationale à laquelle participe une large coalition de groupes autochtones qui soutiennent l’action en faveur d’une stratégie URN pour le logement autochtone.

 

La création d’un programme national d’acquisition de propriétés pour soutenir les fournisseurs de logements communautaires à l’aide d’un financement préapprouvé par la SCHL pour acheter des immeubles locatifs et préserver l’abordabilité.

Les membres de l’ACHRU sont fermement convaincus du besoin d’un programme fédéral permanent pour permettre l’acquisition d’immeuble. Présentement, cet achat n’est pas admissible pour des subventions ou du financement dans le cadre des programmes de la SNL, comme le Fonds national de co-investissement (FNC) ou l’Initiative de financement de la construction locative (IFCL). Les programmes plus récents, comme l’Initiative pour la création rapide de logements, excluent spécifiquement l’acquisition de propriétés résidentielles existantes. Un engagement annuel de 1,5 milliard de dollars (1 milliard de dollars en prêts à faible taux d’intérêt et 500 millions de dollars en contributions) peut aider efficacement les fournisseurs de logements communautaires à acheter plus de 6 000 logements locatifs par an et à en préserver l’abordabilité.

 

Une augmentation de la valeur des subventions pour la création, la réparation et la rénovation de logements abordables dans le cadre des programmes de la SNL pour compenser la montée en flèche des coûts d’emprunt

La SNL comprend de multiples programmes conçus pour augmenter l’offre de logements abordables, incluant le FNC ou l’IFCL. Ces programmes ont été essentiels à la création de logements abordables au Canada dans les cinq dernières années. Toutefois, ils ont été créés dans une période où les taux d’intérêt étaient historiquement bas et ils ne reflètent pas le changement rapide du climat économique que connait la population canadienne. Le secteur du logement abordable maintient son engagement à travailler avec le gouvernement pour faire face à ces défis. Pour ce faire, il faut augmenter les subventions dans les programmes d’emprunt de la SNL comme le FNC pour compenser la montée en flèche des coûts d’emprunt. Négliger de le faire ralentira le rythme de développement du logement abordable et causera l’arrêt ou tout simplement l’abandon de nouveaux projets de renouvellement de capital.

 

Alors que le Plan directeur pour le logement comprend 27 recommandations pour faire face aux manques dans les programmes et les politiques actuelles, nous croyons que réaliser les priorités énoncées ci-haut offrira un soulagement immédiat au secteur du logement communautaire et aidera à alléger la crise du logement à laquelle font face les ménages à travers le pays.

Vingt-quatre ans après la déclaration d’urgence originale, la crise s’est approfondie. En 1998, les activistes et les défenseurs du logement ont vu débuter les conséquences de la coupe des investissements dans le logement communautaire et dans l’appui aux personnes à risque d’itinérance. Les nouveaux engagements ont certainement ralenti la crise actuelle, mais le problème se développe toujours. L’ACHRU continuera de se battre pour augmenter l’offre et améliorer les conditions du logement communautaire. Nous nous engageons à travailler avec vous pour mettre fin à cette crise et nous assurer que chaque personne au Canada profite d’un logement sécuritaire, abordable et approprié.

Consultez les références et les documents suivants pour en savoir plus sur notre travail actuel :