Le plan directeur pour le logement de l’ACHRU

Le Plan directeur pour le logement de l’ACHRU est un document de politique approfondi qui contribuera à orienter les efforts de défense des droits de l’organisme au cours de la prochaine décennie, alors que nous nous efforçons d’atteindre notre objectif de faire en sorte que tous ceux et toutes celles qui vivent au Canada aient accès à un logement sûr, abordable et approprié. Ce texte vous présente le document et ses recommandations.

 

Contexte

Fruit d’un vaste processus de consultation auprès des membres de l’ACHRU, de leaders en matière de logement et d’intervenants, le Plan directeur pour le logement est né d’une prise de conscience à l’échelle du secteur : les politiques et les programmes de logement existants ne font pas assez pour que toutes les personnes qui vivent au Canada aient un logement abordable qui répond à leurs besoins. Le Plan directeur décrit les principaux problèmes auxquels est confronté le secteur du logement communautaire au Canada et formule 27 recommandations pour les résoudre.

 

Les enjeux majeurs

Pour s’attaquer efficacement aux problèmes actuels de logement au Canada, le gouvernement fédéral doit faire preuve d’un solide leadership en créant de nouveaux programmes et en améliorant ceux qui existent déjà, et s’engager à défendre les mesures en matière de logement auprès des autres ordres de gouvernement, des organisations et du secteur privé. Pour atteindre les objectifs du Plan directeur, il faut également travailler en collaboration avec la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL), les provinces, les territoires, les municipalités, les organisations autochtones et d’autres partenaires, y compris le secteur privé, afin de trouver un terrain d’entente pour concrétiser notre vision commune.

Les recommandations du plan directeur pour le logement se répartissent en six grandes rubriques.

 

L’habitation autochtone urbaine, rurale et nordique : mettre en place la réconciliation avec les Autochtones

Les conditions de logement pour les peuples autochtones vivant en milieu urbain, rural et nordique (URN) sont considérablement moins bonnes que celles de la population non autochtone. L’absence d’une approche globale du logement des autochtones vivant en milieu urbain, rural et nordique reste le « chaînon manquant » de la Stratégie nationale du logement. Les recommandations de ce chapitre développent les points suivants :

  • Implanter une stratégie de l’habitation « pour les Autochtones, par les Autochtones »
  • Appuyer l’autodétermination des Autochtones
  • Préserver le parc de logement des communautés autochtones
  • Élaborer une approche du logement communautaire fondée sur des données probantes
  • Promouvoir une stratégie du logement autochtone en milieux URN

 

L’offre de logement communautaire : Répondre aux besoins de la prochaine génération

Le Canada a besoin d’un plus grand parc de logements communautaires. Le retrait fédéral du secteur de l’habitation sans but lucratif qui a débuté dans le milieu des années 1980 a entraîné un manque de construction de logements de ce type au cours de ces années. De plus, dans les dernières années, les revenus de la population n’ont pas connu la même hausse que les loyers. Ces deux facteurs combinés ont augmenté la demande pour du logement abordable. L’ACHRU recommande des outils et des initiatives pour augmenter le parc de logements communautaires dont :

  • Garantir l’offre de terrains pour le développement de logements communautaires
  • Augmenter le taux de développement du logement communautaire
  • Simplifier les demandes de financement
  • Simplifier l’acquisition d’une propriété
  • Renforcer le professionnalisme et les capacités dans le secteur du logement
  • Maximiser l’efficacité du fonds pour accélérer les logements
  • Lutter contre le syndrome du « pas dans ma cour »

 

Le parc actuel de logement communautaire : réparer et rénover

Le parc actuel de logements abordables est vieillissant et il n’a pas reçu les investissements nécessaires pour le maintenir dans un état satisfaisant. Par conséquent, de nombreux logements sont en mauvais état pour les locataires, sont inefficaces sur le plan énergétique ou ne sont plus habitables. Les recommandations de l’ACHRU dans ce chapitre sont axées sur des solutions qui accélèrent et soutiennent la réparation et la rénovation du parc de logements existant.

  • Simplifier les processus de demande de fonds liés à la rénovation des logements
  • Aligner les programmes et les politiques des gouvernements
  • Construire un secteur du logement plus vert
  • Créer des logements accessibles

 

Maintenir l’abordabilité

Si le secteur du logement communautaire doit être en mesure de continuer à offrir des loyers abordables dont le coût est inférieur au marché aux populations et aux locataires qui en ont le plus besoin, des changements à court et à long terme doivent être apportés à la philosophie du gouvernement fédéral en matière de logement, y compris ses programmes et ses politiques. La mise en œuvre des recommandations formulées dans ce chapitre permettra de protéger l’abordabilité du logement au Canada.

  • Assurer l’avenir des programmes d’aide au loyer
  • Planifier les programmes d’aide au loyer
  • Assurer la répartition de l’aide au loyer dans tout le pays
  • Garantir que l’aide au loyer atteigne ceux et celles qui en ont le plus besoin

 

Un toit pour tous : éliminer l’itinérance et renforcer le logement supervisé

La population itinérante au Canada est en augmentation ; des personnes sont souvent incapables d’accéder efficacement à un logement et aux services dont elles ont tant besoin. Les fournisseurs de logements doivent maintenir et augmenter leurs offres de services afin de pouvoir sortir les itinérants de la rue et de les placer dans des logements supervisés, un moyen éprouvé et rentable d’aider les gens à vivre une vie stable et productive. Les recommandations de l’ACHRU pour répondre aux besoins des personnes itinérantes incluent :

  • Travailler à éliminer l’itinérance
  • Augmenter les services de soutien
  • Développer davantage de logements supervisés

 

Une approche « Équipe Canada » en habitation

La crise du logement abordable au Canada s’aggrave et le secteur du logement communautaire ne peut la résoudre seul. Nous avons besoin d’une approche « Équipe Canada » en matière de logement : rallier tous les ordres de gouvernement, les acteurs non traditionnels, y compris le secteur privé, et les gens des collectivités de tout le pays pour résoudre nos problèmes de logement. Cela nécessite de :

  • Créer des partenariats pour accroître le développement de logements abordables
  • Limiter la financialisation du logement
  • Augmenter le nombre de logements dans toute la gamme des logements
  • Moderniser le secteur du logement

 

Lisez le Plan directeur pour le logement de l’ACHRU pour prendre connaissance de la liste complète de nos recommandations visant à créer un secteur du logement communautaire sain et dynamique, capable de répondre à la crise du logement abordable au Canada.

Voulez-vous nous aider à présenter nos recommandations aux élus fédéraux ? Inscrivez-vous à la Journée de l’habitation sur le Colline 2022, qui aura lieu le 27 septembre !