Le secteur canadien du logement propose la construction de 100 000 nouveaux logements abordables

Thursday, February 4, 2016

L’accès à la classe moyenne et l’élimination de l’itinérance
requièrent une offre de logement abordable suffisante.

Lors d’une conférence de presse tenue aujourd’hui même sur la colline parlementaire, une coalition de sept organismes reconnus comme des leaders dans le domaine du logement a rendu publique une déclaration conjointe en prévision du prochain budget, Le logement abordable, fondement de l’inclusion sociale.

Les représentants de ces organismes appellent le gouvernement à inclure les éléments suivants dans le prochain budget fédéral : la protection et le renouvellement du parc existant de logements sociaux; la construction de 100 000 nouveaux logements sociaux et abordables; et le soutien aux projets de transformations et d’innovations provenant de la communauté.

Selon le directeur général de l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine, Jeff Morrison, « il est temps de s’attaquer à la crise du logement abordable que connaît le pays et de rétablir ce qui s’avère une importante voie qui permet aux Canadiens d’accéder à la classe moyenne. Investir dans le logement permettra au gouvernement d’atteindre plusieurs des objectifs parce ceux qu’il s’est fixé dans les lettres de mandat de ses ministres. »

Selon un rapport de recherche sur L’état de l’itinérance au Canada, au cours des 25 dernières années, la population canadienne a augmenté de 30%, tandis que les investissements du gouvernement fédéral dans le domaine du logement abordable diminuaient de 46%. Par conséquent, près d’un ménage sur quatre éprouve des difficultés à payer son loyer et 235 000 Canadiens sont en situation d’itinérance.

Pour l’instant, les investissements fédéraux dans le logement social, qui se font par le biais des accords d’exploitation, sont appelés à décroître de 1,6 milliard $ qu’ils étaient en 2015 à zéro en 2040. Selon un rapport de l’ACHRU, de nombreux ménages canadiens sont à risque d’éviction, voire même d’itinérance. Le processus d’expiration des accords d’exploitation est déjà commencé.

La coalition croit qu’en collaborant avec le secteur du logement abordable pour développer une stratégie nationale de l’habitation, le gouvernement pourra atteindre son objectif de relance économique à court terme tout en réalisant des objectifs sociaux importants à plus long terme, comme la réduction de l’itinérance, la satisfaction des besoins des peuples autochtones en matière de logement, la lutte aux changements climatiques et la réduction de la pauvreté.

Pour le président directeur général de l’Alliance canadienne pour mettre fin à l’itinérance, Tim Richter, « il est urgent que l’on réinvestisse dans le logement abordable et que l’on crée au cours des cinq années qui viennent les 100 000 unités de logement dont nous manquons à l’échelle du pays. N’oublions pas que le phénomène de l’itinérance est relativement récent au Canada; l’on doit saisir cette occasion pour le réduire de façon importante. Cela sera possible avec les investissements fédéraux appropriés. »

La coalition se réjouit du haut niveau d’engagement et de la collaboration entre le secteur du logement abordable, le ministre de la Famille, des Enfants et du Développement social, Jean-Yves Duclos, et le ministre de l’Infrastructure et des Collectivités, Amarjeet Sohi, qui partagent tous deux le mandat de développer une stratégie nationale du logement.

Le directeur général de Fédération de l’habitation coopérative du Canada, Nicholas Gazzard, rappelle que « le secteur du logement abordable canadien, incluant les coopératives d’habitation, est disposé à aider le gouvernement fédéral à développer une stratégie nationale du logement, qui à la fois protégera et permettra le développement du stock de logements abordables. Nous nous attendons à ce que le budget fédéral prévoit ces investissements cruciaux en matière de logement. »

La déclaration conjointe est appuyée par les organismes suivants :

  • l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine,
  • la Fédération de l’habitation coopérative du Canada,
  • l’Alliance canadienne pour mettre fin à l'itinérance,
  • la British Columbia Non-Profit Housing Association,
  • le Réseau québécois des OSBL d’habitation,
  • la Ontario Non-Profit Housing Association, et
  • l'Association de logement sans but lucratif du Nouveau-Brunswick.

Disponibilité médiatique
Catherine Fortin LeFaivre, Directrice, Affaires publiques
cflefaivre@chra-achru.ca | 613-979-8683

Dallas Alderson, Gestionnaire de programme, Politiques et relations gouvernementales, FHCC
dalderson@chfcanada.coop | 613-715-3323


Nos partenaires: